une cote de crédit bon marché est toujours un support solide pour les prix de la pierre


Contrairement aux prédictions des experts, les vendeurs ont gardé le contrôle : malgré une pandémie qui a paralysé notre économie pendant des mois, les prix de la pierre ont continué d’augmenter (+4% en 2020). Et parce que le coût du crédit, principal carburant de l’industrie, est encore très bas, un retournement est peu probable en 2021. Le seul vrai risque pour le propriétaire est le locataire qui, sans perdre son emploi, ne paie plus ses loyers. Bien qu’il existe des solutions pour éviter la casse.

Prix ​​au mètre carré : Après six années de croissance continue, une pause est attendue d’ici 2022

Alors que les prix ne devraient pas s’effondrer, le rythme haussier semble toucher à sa fin. Logique, après la hausse des six dernières années, où la cote a grimpé de 17%. Une pause est à prévoir notamment dans les villes où les prix dépassent désormais les 4 000 € le mètre carré, comme Nice, Bordeaux, Lyon ou Paris, qui ont dépassé le seuil des 10 000 €. La Fnaim, qui regroupe près de 9 000 agences, table sur une baisse allant jusqu’à 2-3 % d’ici 2022. Cependant, pas de quoi reporter leur plan d’achat : si, comme prévu, la reprise économique est à la hausse. relever rapidement la tête.

Les prix des logements ont augmenté en moyenne de 2,25 % depuis 2015 et ont dépassé leur plafond historique de 2011. Cependant, l’année 2021 pourrait stopper cette inflation : une baisse de 2 à 3 % est attendue même dans les métropoles devenues déraisonnables ( Paris, (…)

(…) Cliquez ici pour voir le reste

Interdiction de location, plan de travaux… tout ce que la loi climat change pour votre logement
Crédits immobiliers : les prêts sur 20 ans n’ont jamais été aussi attractifs
Prêt immobilier : les taux n’ont jamais été aussi bas que ce printemps !
Bourse de mobilité de 1 000 EUR : nouvelles conditions pour l’obtenir
Loi climat : de bons signaux pour le logement… et des problèmes non résolus