Taux d’intérêt des prêts immobiliers


Évolution des taux d’intérêt hypothécaires

L’évolution des taux hypothécaires est en baisse depuis de nombreuses années. Suite à la hausse rapide des taux d’intérêt provoquée par la crise financière et économique de 2008, le marché des taux d’intérêt bancaires, et en particulier les taux hypothécaires, ont fortement baissé.

Après un pic de plus de 5,0% en 2008, le taux d’intérêt moyen de l’immobilier est progressivement tombé à environ 1,11 pour cent début 2021. Les politiques de la BCE (Banque centrale européenne) y sont pour beaucoup. Il a pris des mesures exceptionnelles pour renverser la crise économique.

Après quelques mois les taux hypothécaires vont encore augmenter :

1,07%
Le taux moyen de l’immobilier en juillet 2021, selon l’Observatoire CSA Crédit Logement

évolution des taux hypothécaires en 2021

A noter qu’il ne s’agit que du taux d’intérêt moyen hors assurances et autres frais bancaires liés au crédit immobilier (notamment les frais de gestion de prêt et de garantie). Le taux d’intérêt effectif général (TEG ou TAEG) doit être pris en compte afin d’obtenir un taux d’intérêt qui représente mieux le coût total d’achat d’une maison ou d’un appartement.

En fonction de votre dossier et profil d’emprunteur (type d’emploi (fonctionnaire, CDI ou autre), revenu, âge, apport personnel, montant du capital emprunté, niveau des mensualités, taux d’endettement, etc.) et de votre projet immobilier (résidence principale ou investissement locatif), les banques essaieront de vous attirer comme client. Ceux qui présentent les cas les plus attractifs bénéficieront de tarifs bien inférieurs, ce qui se traduira par le suivi du meilleur tarif actuel en 2021 (mis à jour très régulièrement).

Chaque mois, nous analysons les derniers taux hypothécaires sur Immobilier-danger.com, comparons les taux d’intérêt moyens des courtiers de mois en mois, et discutons de l’évolution et de l’évolution des taux d’intérêt au cours du prochain trimestre ou de l’année suivante. Un véritable moniteur de taux d’intérêt pour mieux suivre l’actualité du marché. Retrouvez les 2 dernières analyses publiées :

Pour obtenir un sondage personnel sur les taux hypothécaires remplissez cette simulation de prêt immobilier pour obtenir votre maison ou votre appartement selon votre profil d’emprunteur, c’est gratuit et sans engagement.

Comprendre comment une banque modifie sa grille de taux d’intérêt et comment cela varie dans le temps et dans chaque région vous permettra de mieux comprendre le fonctionnement de ces marchés hypothécaires. Nous vous expliquons cela dans notre article « Quelle est la meilleure banque pour votre crédit immobilier en 2021 ? ».

Ensuite, il faut analyser ce qui intéresse les banques dans le dossier du crédit immobilier. Avez-vous besoin de commentaires personnels? Si oui, combien ? Quels revenus sont importants ? Que signifie négocier ? Nous verrons cela par la suite dans notre article « 15 conseils pour un meilleur taux hypothécaire ». En améliorant votre situation bancaire, vous pouvez négocier de meilleurs taux et des options intéressantes (possibilité de modifier les mensualités de crédit, réduction des frais si vous remboursez par anticipation, etc.).

Vous ne voulez pas ou n’avez pas le temps de magasiner et de négocier pour vous-même ? C’est là qu’un courtier hypothécaire peut intervenir. Il s’occupera des honoraires ou de l’accord avec la banque pour vous trouver le taux d’intérêt de prêt le plus bas possible en fonction de votre document et de l’offre du marché. Il pourra également vous conseiller sur le montage financier idéal en fonction de votre profil. Cela vous permettra de gagner du temps et d’obtenir les conseils d’un expert hypothécaire. Vous pouvez faire une hypothèque en ligne en quelques minutes.

Ce sont les premiers moyens d’envisager de mieux négocier un taux hypothécaire, mais il en existe bien d’autres. Découverte plus de 50 conseils faciles à appliquer dans notre guide hypothécaire.

Pour certains emprunteurs, le meilleur taux d’intérêt immobilier se trouve dans les grandes banques (Crédit Agricole, Société Générale, BNP Paribas, La Banque Postale, Banque Populaire, Caisse d’Épargne, LCL ou Crédit Mutuel), pour d’autres il peut s’agir de banques en ligne comme comme Boursorama Banque ou Fortuneo. Certaines banques régionales sont également très intéressantes, comme le Crédit du Nord, la Banque de Savoie, etc., ainsi que les compagnies d’assurance (Axa Bank, Groupama Bank, etc.). Difficile à dire a priori avant d’avoir lu le dossier. De plus, il varie dans le temps.

Rachat et remboursement anticipé de crédits immobiliers

Avec la forte baisse de ces dernières années, de nombreux emprunteurs pourront profiter de nouvelles conditions de financement pour racheter leur crédit immobilier ou renégocier leurs taux d’intérêt auprès de leur banque. Selon les derniers chiffres de la Banque de France et de l’INSEE, cela représente plus de 20 % des demandes de crédit immobilier.

Aucune option n’a le même coût, ni les mêmes économies. Vous obtenez un meilleur prix en achetant une autre banque, mais le coût est plus élevé que la renégociation. Par conséquent, il est nécessaire de comparer les deux options disponibles afin que vous puissiez choisir la meilleure offre pour vous déplacer du haut vers le bas. Bien que la demande commence à ralentir, la production hypothécaire a été fortement stimulée ces dernières années par la croissance des remboursements de prêts.

Flux de trésorerie, épargne accumulée ou augmentation de salaire ? Pourquoi ne pas également se pencher sur un taux de remboursement anticipé d’un prêt hypothécaire. Vous savez que vous avez emprunté à un tel taux d’intérêt, et vous devez tenir compte du taux d’intérêt sur votre épargne pour savoir s’il est préférable de conserver votre hypothèque ou de la rembourser par anticipation.

Taux d’assurance prêt hypothécaire

Aucune banque en France ne propose de crédit immobilier sans avoir souscrit une assurance emprunteur contre les risques de décès et d’invalidité. Ici aussi, nous représentons le prix des primes d’assurance au taux de l’assurance hypothécaire. Attention, il peut être calculé de deux manières. Soit du montant emprunté initialement, soit du capital restant. Il est important de comprendre cela avant de faire des comparaisons pour trouver une meilleure assurance.

Le niveau des garanties peut également varier. Le rapport prix/garantie varie énormément entre les compagnies d’assurance, les meilleures ne sont pas les plus chères. Heureusement, vous avez le droit de faire assurer votre prêt hypothécaire auprès d’une institution autre que la banque qui finance votre crédit. Économiser quelques euros par mois est facile à réaliser et sera bénéfique pour de nombreuses années à venir. Bénéficiez de toutes les informations et conseils sur l’assurance prêt immobilier.

Simulations de prêt et calculatrices

Trouvez une variété de services de simulation et de calculatrices pour tous vos besoins de financement chez Immobilier Danger. Vous trouverez ci-dessous nos services en ligne gratuits :

Mais aussi de nombreuses autres calculatrices hypothécaires en ligne, notamment :

Calculer le montant des intérêts et l’effet sur le coût de l’hypothèque

Le taux d’intérêt hypothécaire représente ce que la banque prend comme intérêt en fonction du montant restant de votre paiement mensuel. On parle de « capital arrivant à échéance ». Par conséquent, même si votre mensualité comprend toujours une composante d’intérêts (et un apport en capital), le montant des intérêts est beaucoup plus élevé au début du prêt.

Lorsque vous comprenez cela correctement, vous pouvez rapidement comprendre l’effet renforçant de l’allongement de la durée de vos prêts. Jetez un œil à ces deux images de l’impact des taux d’intérêt pour comprendre comment les taux d’intérêt totaux exponentiels changent avec des prêts plus longs. En fait, chaque année subséquente entraîne une augmentation des coûts plus importante que l’année précédente.

Pour cette raison, nous vous recommandons, même à des taux d’intérêt très bas, comme c’est le cas aujourd’hui, d’éviter les hypothèques sur 25 ou 30 ans, même si votre banque ou votre courtier vous offre cette opportunité. Attention, la durée des prêts a fortement augmenté ces derniers mois et les emprunteurs ne sont pas suffisamment conscients des risques par rapport aux petits profits potentiels.

En plus, on n’emprunte pas de la même manière à 30 qu’à 50. Votre crédit immobilier doit être modulé en fonction de votre âge et surtout de votre capacité à le rembourser jusqu’au terme du prêt.

Taux d’intérêt fixes qui augmentent avec la durée et d’autres statistiques

Plus vous payez longtemps à la banque, plus elle vous rapportera des intérêts (et l’assurance emprunteur).

De plus, plus la durée choisie est élevée, plus le taux d’intérêt est élevé. Par exemple, voici les moyennes des taux d’intérêt immobiliers en juillet 2021 pour différentes durées selon l’Observatoire du crédit immobilier CSA :

  • Taux d’intérêt 15 ans : 0,85%
  • Taux d’intérêt à 20 ans : 0,98 %
  • Taux d’intérêt à 25 ans : 1,18 %

Autres statistiques importantes pour les emprunteurs : la part des crédits immobiliers hors apports personnels a augmenté en moyenne ces dernières années. Nous sommes revenus à plus de 15 % de financement contre moins de 10 % en 2014. L’évolution est la même pour les prêts d’un montant inférieur à 5 % du montant de l’acquisition. Attention, les banques ont tellement recours à l’emprunt sans apport financier qu’elles doivent faire face à des mesures plus strictes du HCSF sur ces critères. Depuis début 2020, il est plus difficile d’emprunter sans dépôt.

Enfin, aujourd’hui, on ne parle guère de prêt à taux fixe. En effet, les taux d’intérêt variables sont devenus très rares (environ 2% des données hypothécaires) en raison de la baisse des conditions de crédit ces dernières années.

Optimisation des coûts

Le prix d’un prêt immobilier ou immobilier peut être important (le prix de l’immobilier est aussi certainement dans votre région), mais vous pouvez être sûr qu’il existe un moyen de l’optimiser, en tenant compte de votre situation personnelle et des mécanismes de calcul. La première étape consiste à voir combien vous pouvez emprunter en fonction de vos revenus, des taux d’intérêt moyens actuels, de la période de remboursement, etc.

Cela vous aidera à calculer votre budget immobilier. Prenez quelques minutes pour le baisser sérieusement. Cela affecte grandement votre recherche de maison, vous pouvez donc également perdre du temps et rester sur un projet réalisable. Une fois que vous vous êtes posé ces 25 questions avant d’acheter un appartement ou une maison, vous pouvez savoir si vous avez une chance de trouver la propriété qui vous convient sur votre budget et que pour les années à venir, même visiter les banques.

Lorsqu’un projet est plus réussi, essayez d’améliorer votre budget global en permanence, par exemple en recherchant des aides au logement, telles que des prêts à taux zéro (PTZ) pour une nouvelle propriété ou une ancienne propriété spécifique. On fait des économies de plusieurs milliers d’euros en prenant le temps d’explorer toutes les possibilités, de comparer les offres de prêt des différents établissements bancaires. Grâce à Internet, l’emprunteur n’est plus seul devant sa banque. Il peut se renseigner, comparer offres et avis, obtenir des conseils adaptés et ainsi se faire une meilleure idée de tout cela.