Comptes de campagne 2017 : Une association proche de Jean-Luc Mélenchon et de son mandataire financier a été inculpée


JUSTICE – L’association l’Ere du Peuple et son médiateur financier ont été accusés au printemps d’une étude sur les comptes de la campagne présidentielle 2017 de Jean-Luc Mélenchon, a-t-on appris mercredi.

Les données ont été confirmées le mercredi 21 juillet. Au printemps dernier, l’association Ere du Peuple, prestataire logistique employé par Jean-Luc Mélenchon, et son représentant financier ont été mis en examen dans le cadre d’une enquête sur ses comptes de l’élection présidentielle de 2017.

Le seul doute “prêt de travail illégal” cependant, le juge d’instruction a arrêté l’association ainsi que la prévenue Marie-Pierre Oprand “utilisation de contrefaçons”. A ce stade, le juge a renoncé à poursuivre les principaux points de l’enquête et a ouvert l’enquête notamment“arnaque aggravée”, ré ‘“abus de confiance” ou alors « financement illégal de campagne ». Pour ces autres infractions, l’association et le mandataire sont en qualité de médiateur du témoin assisté.

Ces accusations, le 29 mars pour l’association et le 29 avril pour Marie-Pierre Oprand, sont les premières à être annoncées dans deux enquêtes lancées en 2018 sur l’utilisation des fonds publics de Jean-Luc Mélenchon. Depuis trois ans, le directeur de La France Insouminen, qui est à nouveau candidat à l’élection présidentielle de 2022, a nié les violations. Il condamne« attaque contre la division du pouvoir » que ces enquêtes sont un de ses comptes de campagne, un autre de l’emploi de ses assistants alors qu’il est député européen.

Une amende pouvant aller jusqu’à 150 000 euros

“prêt de travail illégal” est une infraction découlant de la réglementation du travail, habituellement rencontrée dans le domaine des technologies de l’information ou de la sous-traitance dans le secteur de la construction, qui interdit à deux entités de conclure un contrat destiné uniquement à prêter du personnel à profit. Il est puni de deux ans d’emprisonnement au plus et de 30 000 € d’amende, porté à 150 000 € pour une personne morale. Le juge estime que l’ère des quatre ouvriers du peuple, fondée par les fidèles de Jean-Luc Mélenchon en 2015 pour assurer notamment la logistique de ses réunions et lui louer du matériel informatique, aurait dû être payée par la campagne ou le parti du candidat.

La Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP), chargée du remboursement des candidats aux fonds publics, avait constaté un écart entre les salaires versés et les montants facturés à l’agent, s’élevant au total à 152 688 euros. Il a alors refusé de rembourser la marge ainsi constituée par l’asbl.

Lire aussi

  • Mélenchon, Aliot, Dupont-Aignan… ils s’opposent à la vaccination obligatoire des soignants
  • Selon Mélenchon, “la campagne présidentielle est sale et violente”

Le président de l’association n’est pas inquiet

La défense a répondu que la loi électorale l’obligeait à respecter les prix du marché, qu’elle suivait les barèmes des agences attractives et, si cela n’était pas possible, elle aurait pu être accusée de sous-facturation, ce qui constituait un cadeau déguisé. La CNCCFP a également confirmé la même pratique pour la législation 2017.

“C’est une charge minime qui ne me tient pas droit et ne m’inquiète pas”, Bernard Pignerol, président de l’Ère populaire, conseiller spécial du député désobéissant, a répondu à l’AFP. “Tout le reste est tombé, mais le fichier a dû être sauvegardé”, il a noté.

Sur le même sujet

Articles les plus lus

EN DIRECT – Covid-19 : 4e vague de pic épidémique attendue “fin d’été”, prévient Olivier Véran

Mauvais temps en Chine : le barrage « peut céder à tout moment »

DOCUMENT TF1 – “Je suis soulagée qu’elle soit morte” : la mère d’un réfugié soupçonné de meurtre témoigne

Jean Castex ce mercredi à 13h sur TF1 : que peut-on attendre de son intervention ?

Contact : de nouvelles règles pour les vaccinés bientôt ?

Logo LCI
défendre l’ambition de la connaissance
libre,
confirmé et accessible à tous
publicité .

Vous pouvez nous aider à maintenir ce service gratuit en “modifiant vos préférences” et en acceptant tous les cookies.